Père riche père pauvre de Kiyosaki

Un livre pour les débutants ou pour ouvrir les yeux à des profils salariés

Père riche père pauvre de Kiyosaki
Père riche père pauvre par Robert T. Kiyosaki

A qui s'adresse père riche, père pauvre ?

Niveau : débutant

Ce livre s'adresse selon moi aux personnes désireuses de se lancer, aux salariés ou aux jeunes. C'est à dire principalement aux personnes ayant une culture du business encore assez faible.

A la manière de la semaine de 4h, il est davantage un déclencheur pour franchir le pas de l'entrepreneuriat ou une ouverture sur ce monde plutôt qu'une accompagnateur pour les vrais entrepreneurs.

Nul doute qu'ici le concept est de vanter le fait d'être entrepreneur mais au delà de ca, de transmettre l'idée qu'il existe des actifs et des passifs et que le choix entre ceux-ci est important.

Contexte et lecture

Encore une fois loin du débat de démêler le vrai du faux sur la vie de Kiyosaki et de ce qui est réel ou non dans ce livre, nous nous intéressons au livre en lui-même.

Le livre est écrit dans un style romancé, comme si l'histoire était l'histoire de la vie de l'auteur, le père pauvre représentant son père tandis que le père riche est celui de son ami d'enfance.

Robert T. Kiyosaki souligne le fait que l'argent n'est pas une matière enseignée et que, de ce fait, la plupart des gens se retrouvent dans des situations délicates alors qu'ils pourraient vivre une vie bien plus confortable. Si seulement ils savaient...

Ce qu'il faut retenir

Actifs et passifs

Le point central de ce livre est la différenciation entre actifs et passifs. Les actifs sont les produits qui vont vous générer du revenu (dividendes, revenus de location immobilière,...). La catégorie des passifs sera composé des produits générant des dépenses (résidence principale, prêts...). Il faut privilégier de développer ses actifs avant de se plomber avec des passifs.

Rentabilité sans présence

Pour cette catégorie d'actifs, l'auteur s'attarde principalement sur les produits à forte rentabilité (je suis tenté de dire "passifs"). C'est à dire peu consommateur de temps pour une génération de revenus importante.

C'est pourquoi on retrouve l'immobilier et les actions. Cependant, les personnes faisant déjà ce type d'activités savent bien que cela demande toujours de l'investissement personnel et que ce n'est pas si simple. Vouloir démontrer que la vie n'est pas difficile grâce à l'enseignement de ce livre me semble être un raccourci très biaisé.

Société : une richesse

Les sociétés sont des interfaces formidables qu'il faut exploiter. Vous pouvez utiliser l'argent de la société avant que vous ne payez des impôts et cela en générant des charges. C'est donc de l'argent qui coûte bien moins cher.

De plus, la société vous offre une protection globale. C'est une personne morale, sauf faute (très) grave, seule la société sera inquiétée si quelque chose venait à mal se passer.

Cashflow et investissement

Comme via le point précédent, il faut limiter les dépenses et investissements provenant de son argent "personnel". R. Kiyosaki attache beaucoup d'importance à une rentabilité maximale sans risquer son argent (ou sur du très court terme). Evidemment, si cela était si facile...

Apprendre sur beaucoup de domaines

L'auteur nous explique qu'il a lui même été salarié mais dans le seul but d'accumuler des connaissances sur des matières qu'il ne maitrisait pas. De ce fait il lui était possible dans le futur d'être bien plus efficient dans ses investissements.

Conclusion

La lecture semble intéressante au début pour ceux qui ont un niveau en business limité (les autres n'apprendront rien) mais les nombreuses répétitions (il y en a vraiment beaucoup) font que cela devient presque pénible comme d'étre face à quelqu'un qui vous raconte une histoire pour la nième fois mais que vous continuez d'écouter par politesse. Pour ne rien arranger, un résumé ponctue chaque chapitre...A croire qu'il fallait un nombre minimum de pages.
Bien sûr, ici nous pourrions choisir de juste stopper la lecture mais comment savoir si des éléments intéressants ne se trouvent tout de même pas dans la suite du livre ?

Les enseignements de ce livre sont en majorité des basiques. Si les notions abordées dans cet article vous semblent flous, pourquoi pas se lancer dans sa lecture. Autrement, vous pouvez, me semble t-il, passer votre chemin.

De plus, ce livre n'est pas complètement tourné sur l'entreprise en tant que telle. L'auteur tourne beaucoup plus autour de la gestion d'argent et les façons d'investir. L'immobilier ressort par exemple souvent (dans les grandes lignes encore une fois).