S'associer ? Réfléchissez bien...

Vous montez votre entreprise avec un ou des associés ? Réfléchissez bien aux implications.

S'associer ? Réfléchissez bien...
S'associer ? Minoritaire, majoritaire, égalitaire

Associés et partage de part dans une société

Je ne veux pas aborder dans cet article les formalités liées à la création d'entreprise avec plusieurs associés ou à l'entrée de nouveaux associés dans une structure.

Je veux parler davantage des problèmes pouvant être engendrés par ce choix au niveau de l'activité et du quotidien quand la décision sur la répartition est prise à la va-vite.

A la création

Lors de la création d'une entreprise (souvent pour des jeunes entrepreneurs), la répartition peut se faire un peu à la légère. Certaines personnes peuvent même se retrouver avec des parts simplement car elles étaient dans la pièce lors de la prise de décision.

Moi-même, lors de mes premières créations d'entreprise, ce n'était vraiment pas le point sur lequel je m'attardais le plus. Tout d'abord car les parts ne m'importaient que peu, ce que je voyais n'était pas la valorisation de l'entreprise sur le long terme mais plutôt ma capacité à développer l'entreprise pour être rentable. Je me disais que si mon entreprise fonctionnait correctement, pourquoi voudrais-je la vendre ? Plutôt en faire une source de revenus régulière sans avoir à y consacrer de temps.

Aussi, car comme beaucoup, on se dit que l'on connait bien ses futurs associés et que par conséquent on pourra toujours s'entendre dans le futur quel que soit le problème rencontré.

Il faut être clair, des choses mal définies au départ ne peuvent qu'engendrer des complications dans l'avenir. On parle ici au niveau associés mais il en va de même pour de nombreux sujets.

Les mises en garde sur des partages à 50/50 (égalitaire) se trouvent partout. Mais comme souvent, on se dit que ce sont des règles pour les autres. Ceci étant, je dis cela mais je n'ai jamais rencontré de problèmes décisionnaires dans mes entreprises.

Du coup, de quoi parle t-on exactement ?

On commence par un constat. Je n'ai malheureusement jamais vu de collaboration parfaite ni même, sans aller dans l'extrême, d'association qui me fasse envie. La plupart des entrepreneurs s'associent pour des mauvaises raisons. Quelques exemples :

- Peur de se lancer seul.
- Amis souhaitant tenter l'expérience ensemble.
- Peu de moyens.

Je ne compte pas les associations que j'ai vu mal tourner. Par contre, je peux davantage le faire sur celles qui tournent correctement. Cela est rare, à moins que ce soit vraiment purement professionnel et que tout soit bien défini en amont.

D'un point de vue tout à fait personnel, j'aime être dans la simplicité quand je travaille et comme tout entrepreneur être si possible concentré sur mon activité un maximum. C'est pourquoi dans mes associations, partenariats et autres, j'évite autant que possible les calculs d'apothicaire et privilégie les calculs simples (50/50, 70/30 etc). Cela induit de perdre ou de gagner un peu plus parfois mais pour moi l'important n'est pas là. Je gagne plus que ces sommes en efficacité car je gagne du temps.

Malheureusement, ce système a lui aussi ses limites.

Ayant dit tout cela, voici le principale problème selon moi quand vous vous lancez avec des associés sans y réfléchir suffisamment : le quotidien.
Rien ne va plus vous plomber que quand vous sentirez qu'il y a un souci dans votre association. Souvent parce que l'un des associés pense faire plus que l'autre, apporte davantage, fait plus d'efforts ou de sacrifices. Et quand un point de dissension commence, votre quotidien change, vous ne travaillez plus de la même façon et ne voyez plus les choses sous le même angle.

Cela peut être une toute autre raison comme la société qui ne se développe pas comme prévue par exemple, beaucoup de points peuvent exacerber un problème minime à la base.

Dividendes et revente

Au delà de ça, quand on avance un peu plus dans l'entrepreneuriat, on se rends vite compte que les parts allouées ont tout de même une importance majeure. Si il est question de se verser des dividendes, de revendre, voir même de faire des levées de fond et potentiellement de faire entrer des nouveaux associés, vous comprendrez vite ce que représentent réellement vos parts.

Vous ne pouvez pas savoir à l'origine comment votre projet va évoluer et jusqu'où il va vous emmener. Soyez prévoyant, prenez les bonnes décisions dès le départ pour ne pas vous retrouver dans une situation délicate dans le futur.

Être seul à bord

A l'heure actuelle, si je devais vraiment donner un conseil à des entrepreneurs qui se lancent, je devrais les conseiller de prendre autant que possible la totalité des parts (bien sûr chaque cas est différent). Oui, ca ne fait pas rêver et ca fait un peu solitaire. Mais ce n'est pas parce que vos collaborateurs ne sont pas des associés que vous ne pouvez pas construire quelque chose ensemble.

Je pense aussi qu'il est préférable de ne pas s'associer avec quelqu'un qui ne vous apportera pas plus que ce qu'un salarié "moyen" pourrait vous apporter. Au commencement d'une entreprise tout semble possible et normalement le moral est au beau fixe. La vie d'une entreprise n'est cependant pas un long fleuve tranquille. Soyez sûr de faire les bons choix dès le départ et de poser les bonnes fondations pour votre structure.